Transformation de votre organisation : privilégiez les victoires rapides et qui rapportent beaucoup

img_3934_001_cadrage

Inside

Posté le 28 août 2018

Transformation de votre organisation : privilégiez les victoires rapides et qui rapportent beaucoup

L’identification des quick win constitue un réflexe méthodologique intéressant pour prioriser les changements à apporter à votre organisation dans le cadre d’une démarche d’optimisation. Découvrez la logique qui vous aidera à structurer votre planning de réalisation en donnant avantage aux actions à gain rapide.

Le bon niveau d’organisation atteint par les entreprises modernes est la conséquence d’une somme remarquable de progrès technologiques et méthodologiques, mais aussi culturels et sociaux. Mais, comment établir intelligemment la priorisation des tâches ? Dans beaucoup de nos missions d’organisation et de transformation, nous construisons les plans de mise en œuvre grâce à un outil très efficace : la matrice de priorisation.
Cette matrice permet d’identifier les actions dites « quick win » (i.e. : victoires rapides). Celles-ci se caractérisent par une mise en œuvre relativement peu coûteuse en énergie, mais avec un impact corrélativement important.

Le schéma ci-dessous illustre la matrice de priorisation : elle vous aidera à identifier des actions permettant d’obtenir des résultats visibles rapidement, et de ce fait, à motiver les acteurs du changement.

capture-decran-2018-08-29-a-12-15-48
En positionnant chaque action de transformation de votre organisation dans la matrice, vous pourrez distingue les :

  • Quick win (victoires rapides) : impact fort, peu d’efforts
    Ce sont les actions les plus attractives, celles qui contribuent le plus aux optimisations recherchées, avec un effort limité. Commencez par celles-là !
  • Actions majeures : impact fort, beaucoup d’efforts
    Bien que contribuant significativement à votre transformation, ces actions nécessitent une plus grande mobilisation que les quick win. À planifier après les quick win et en fonction de vos moyens disponibles.
  • Actions mineures : impact faible, peu d’efforts
    Ne pas se concentrer plus que nécessaire sur ces actions. Inscrivez-les dans votre plan de mise en œuvre s’il vous reste du temps et des ressources. Mais vous pouvez les délaisser sans état d’âme au profit des deux types d’actions précédentes.
  • Fausses bonnes idées : impact faible, beaucoup d’efforts
    Évitez-les autant que possible. Non seulement elles ne vous apporteront que peu de valeur ajoutée, mais elles auront de plus tendance à consumer toutes vos ressources.

Comment s’en servir

  • Priorisation
    Listez les actions que vous souhaitez accomplir. Faites l’évaluation de chacune sur le critère de valeur ajoutée (par exemple de faible à fort), et sur le critère de facilité de mise en œuvre (de faible à fort). Positionnez chaque action sur la matrice. Priorisez les actions dans l’ordre suivant : d’abord et toujours les quick win, puis les actions majeures qui sont à votre portée. Les autres seront réexaminées dans une deuxième itération.
  • Points de vigilance
    Ne pas oublier son bon sens. La frontière entre une action majeure et une autre jugée peu rentable avec beaucoup d’effort peut être assez ténue.

conseil

marché

Posté le 21 septembre 2018

Bienvenue à la Drone Valley

La Suisse est leader dans la recherche et le développement des drones. On parle de plus en plus d’une «Drone Valley», qui s’étirerait entre les...

 

management

Posté le 14 septembre 2018

Comment les politiques de bureau biaisent le recrutement des hauts potentiels

Politique de favoritisme, de priorité à l’ancienneté… Plusieurs dynamiques empêchent les entreprises d’identifier et de promouvoir les salariés les...

 

innovation

Posté le 21 juin 2018

Gmelius réinvente l’email

 

lifestyle