26 février 2019

5 clés pour catalyser le changement

La capacité à implémenter le changement avec succès est un enjeu récurrent auquel sont confrontées les organisations. Dans un monde en rapide mutation, l’impératif stratégique de changement est clair : sans une approche différente, une capacité d’adaptation permanente, une organisation a peu de chances de réussir ou de durer.

Un leadership efficace est essentiel à l’accompagnement du changement et à son succès. Mais il existe des différences dans la manière dont la posture de leadership est incarnée. Certaines postures mènent au succès, d’autres à l’échec.

Une étude menée par le « Centre pour le leadership créatif » auprès de cadres et managers a permis de caractériser des compétences qui favorisent les changements réussis en entreprise.

Ils réussissent à implémenter le changement avec succès grâce aux qualités suivantes :

  • Communiquer : Les dirigeants qui échouent ont tendance à se concentrer sur le «QUOI» derrière le changement. Ceux qui réussissent sur le «POURQUOI». La capacité à donner du sens en expliquant en quoi le changement est lié aux valeurs, les avantages que l’organisation va en retirer, crée une compréhension dans les équipes, qui génère à son tour l’adhésion.
  • Collaborer : Réunir les collaborateurs pour planifier et exécuter le changement est essentiel. Les dirigeants qui réussissent, encouragent leurs employés à sortir de leur zone de confort, ils les soutiennent et abordent les résistances. Ils sont intransigeants sur les jeux de pouvoir malsains et les éléments toxiques qui cherchent à saboter le changement.
  • S’engager : Les leaders qui réussissent ont une bonne connaissance d’eux-mêmes. Ils s’assurent que leurs propres croyances et comportements sont alignés sur le changement et viennent le soutenir. Ils sont congruents entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font. Ils savent qu’ils ne savent pas tout et s’appuient sur toute l’organisation en posant beaucoup de questions.
  • Diriger l’exécution : Le changement stratégique ne se produit pas seul. La capacité à guider le processus du début à la fin est prioritaire. Elaborer une vision quant aux résultats souhaités, déterminer des objectifs communs, avoir un plan d’action clair, un calendrier des priorités, des tâches, des structures, des comportements et des ressources, etc. Ceux qui réussissent s’équipent des outils formels qui leur permettent de mesurer le progrès.
  • Comprendre l’impact humain du changement : Identifier et soutenir les collaborateurs confrontés aux émotions (peur, résistance). Intégrer l’ensemble des parties-prenantes (Conseil d’administration, direction, clients, fournisseurs), en les influençant grâce à une communication « appétissante » de la vision d’un changement réussi.

Un manager performant est en apprentissage perpétuel. Il sait que parallèlement à ses connaissances techniques, ses compétences émotionnelles jouent un rôle capital pour permettre les transformations réussies. Un sacré challenge car il implique d’être d’accord de rentrer dans une forme de vulnérabilité, une zone de « non savoir », tout en restant un cap pour l’ensemble des parties-prenantes sur le cap à suivre !

Je m'abonne
Contacter Ad Valoris
icon danger

Diagnostic flash Ad Valoris

Quel est le modèle d’organisation le
plus adapté à votre entreprise ?

Accédez gratuitement à notre
test et nos experts vous délivreront
un diagnostic du modèle
d’organisation de votre entreprise.

Accédez gratuitement à notre test et nos experts
vous délivreront un diagnostic du modèle d’organisation
de votre entreprise.