Les compétences du manager 

Le monde est toujours plus volatile, exposé à la volatilité, l’incertitude, la complexité et l’ambiguïté (le célèbre acronyme VUCA en anglais). Ces caractéristiques sont utilisées pour décrire et refléter les conditions générales et les situations, pas les gens qui la composent. Or, souvent, des managers d’équipe exhibent des caractéristiques VUCA dont ils devraient pourtant protéger leurs équipes. Il en découle une perte de sens pour les collaborateurs, un désengagement progressif qui peut mener au bore-out ou au burnout.

La direction a aussi sa responsabilité lorsqu’elle nomme à un poste de manager d’équipe celui qui délivre les meilleures performances techniques. Le meilleur vendeur ne fait pas forcément le meilleur chef de vente, l’excellent technicien ne fait pas le meilleur chef d’équipe.

Des compétences doivent être développées pour assumer de manière professionnelle le management d’équipe. Ces compétences sont de l’ordre de l’intelligence émotionnelle, l’acronyme QE « Quotient Émotionnel », qui vient compléter le QI, le « Quotient Intellectuel » utilisé majoritairement, pour définir si une personne est apte à prendre une responsabilité managériale.

Développer l’intelligence émotionnelle implique d’être d’accord de faire un travail de connaissance de soi, de développer son self-leadership, C’est avoir un sens développé de qui je suis, de ce que je veux faire, couplé à la capacité d’influencer ma communication, mes émotions et mon comportement pour y parvenir (Bryant, Kazan 2012).

Les 5 capacités de l’Intelligence Émotionnelle :

  • La conscience de soi : connaître mes intentions et mes valeurs, être conscient des déclencheurs qui créent une réaction en moi et me font réagir et sortir de ma centration.
  • La maîtrise de soi : la confiance et la conviction que quoi qui se passe est gérable. C’est la capacité à accepter le feedback authentique, à m’ajuster pour évoluer. La connaissance de mes forces, de mes points faibles et de mes capacités permet de prendre des mesures qui renforcent mes compétences et permettent l’installation d’une confiance et d’une meilleure maîtrise de moi.
  • La motivation : la capacité à trouver une motivation intrinsèque qui vient de moi et ne dépend pas de facteurs extérieurs.
  • L’empathie : la capacité à ressentir les émotions d’autrui, à me mettre à sa place, tout en étant conscient de ce qui m’appartient et ce qui lui appartient. L’empathie recouvre souvent plusieurs niveaux de sens. Elle est émotionnelle quand elle permet d’identifier et de lire les émotions des autres, elle est cognitive lorsqu’elle permet de s’identifier aux idées d’autrui. L’empathie est une compétence-clef dans la palette du manager efficace.

La maîtrise des relations humaines : les compétences plus larges qui englobent la capacité à comprendre les différents niveaux de sens qui varient pour chaque être humain, La capacité à percevoir finement les enjeux liés aux interactions humaines, les éléments de culture, de croyances ou de valeurs.

icon danger

Diagnostic flash Ad Valoris

Quel est le modèle d’organisation le
plus adapté à votre entreprise ?

Accédez gratuitement à notre
test et nos experts vous délivreront
un diagnostic du modèle
d’organisation de votre entreprise.

Accédez gratuitement à notre test et nos experts
vous délivreront un diagnostic du modèle d’organisation
de votre entreprise.