Accueil Stratégie d'entreprise Diagramme d’Ishikawa : résoudre la source des problèmes plutôt que les conséquences

Diagramme d’Ishikawa : résoudre la source des problèmes plutôt que les conséquences

Que ce soit dans le secteur secondaire ou tertiaire, les problèmes font partie du monde de l’entreprise. Ces problèmes peuvent être de différentes natures et avoir des impacts plus ou moins importants en fonction de leurs caractéristiques.

 

La vision à long terme : la résolution de problème au-delà des symptômes

Comprendre avant d’agir : la clé d’une intervention efficace

Dans le monde des affaires, la réactivité est souvent valorisée. Cependant, la précipitation peut parfois être notre pire ennemie dans notre stratégie d’entreprise. Avant de prendre des mesures correctives face à un problème, il est primordial de prendre un moment pour analyser et comprendre sa nature profonde pour une meilleure résolution.

« Éteindre des feux » en entreprise sans chercher à comprendre leur origine est une démarche contre-productive. Non seulement cela peut conduire à des solutions inadaptées, mais cela risque également de masquer temporairement un problème qui ressurgira plus tard, souvent à un niveau plus important.

Anticiper pour prévenir : la vision proactive

La meilleure façon de gérer un problème est de l’empêcher de se produire en premier lieu. Cela peut sembler évident, mais combien d’entreprises sont réellement équipées pour anticiper les défis avant qu’ils ne se manifestent ?

Avoir une vision à long terme ne signifie pas seulement envisager l’avenir de l’entreprise en termes de croissance ou de développement. Cela signifie également être en mesure d’anticiper les obstacles potentiels et de mettre en place des stratégies pour les éviter. Pour ce faire, une veille constante est nécessaire. Il s’agit de surveiller l’environnement de l’entreprise, les tendances du marché, les évolutions technologiques et les comportements des consommateurs.

De plus, il est essentiel d’avoir une méthode de résolution de problèmes adaptée. Cela implique de former régulièrement les équipes, d’adopter des outils de gestion de projet efficaces et de mettre en place des processus d’évaluation et de feedback. Enfin, une remise en question régulière des processus en place permet d’assurer que l’entreprise reste agile, adaptable et prête à affronter les défis de demain.

Pour vous aider à anticiper les problèmes. nous avons aussi fait un article sur les 5 erreurs à éviter en stratégie d’entreprise.

 

L’Humain au cœur de la solution : enseigner pour mieux gérer

Investir dans la formation : un retour garanti

Assurer une formation continue et de qualité à vos équipes est essentiel. Cela leur permet d’acquérir de nouvelles compétences, de se mettre à jour avec les dernières tendances et technologies, et d’approfondir leurs connaissances existantes. Un employé bien formé est non seulement plus efficace dans son travail, mais il est également moins susceptible de commettre des erreurs, ce qui peut économiser du temps et des ressources à l’entreprise. De plus, l’enseignement et la formation continue sont des moyens puissants pour motiver les employés, augmenter leur engagement et renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Élever le niveau de compétence : un enjeu stratégique

Chaque collaborateur, quel que soit son poste, joue un rôle crucial dans la réalisation des objectifs de l’entreprise. En investissant dans la montée en compétence de chaque membre de l’équipe, vous assurez non seulement une meilleure performance individuelle, mais aussi une synergie et une collaboration accrues au sein de l’équipe.

La communication ouverte : le ciment d’une équipe soudée

La communication est au cœur de toute organisation réussie. Elle est le lien qui unit les membres d’une équipe et facilite la réalisation des objectifs communs.

Favoriser un environnement de confiance

Encourager une culture d’entreprise où la communication est valorisée est essentiel. Les employés doivent se sentir en sécurité et libres de partager leurs préoccupations, leurs idées et leurs feedbacks. Cela crée un environnement où les problèmes sont signalés rapidement, permettant une intervention précoce et une résolution efficace.

La détectabilité : un atout majeur

Lorsque les employés se sentent écoutés et valorisés, ils sont plus enclins à signaler les problèmes dès qu’ils les identifient. Cela permet à l’entreprise de détecter et de traiter les problèmes à un stade précoce, évitant ainsi des complications futures et des coûts supplémentaires.

Téléchargez notre livre blanc pour réussir votre stratégie d’entreprise

 

L’importance de l’adaptabilité numérique

L’adaptabilité : le moteur de la réussite dans le monde des affaires

Le paysage entrepreneurial d’aujourd’hui est caractérisé par sa dynamique de changement incessant. Que ce soit en raison des avancées technologiques, des fluctuations économiques, des évolutions réglementaires ou des transformations sociales, aucune entreprise n’est à l’abri des bouleversements.

La rapidité d’adaptation : un atout maître

Les entreprises qui se démarquent et prospèrent dans cet environnement mouvant sont celles qui ont intégré la rapidité d’adaptation comme une compétence clé. Elles ne voient pas le changement comme une menace, mais plutôt comme une opportunité. Ces entreprises sont en alerte constante, prêtes à pivoter ou à ajuster leur trajectoire en fonction des nouvelles données ou des tendances émergentes.

Remise en question : la clé de l’innovation

S’adapter ne signifie pas seulement réagir aux changements, mais aussi être prêt à remettre en question les méthodes établies. Les processus et les stratégies qui ont fonctionné hier ne sont pas nécessairement adaptés aux défis d’aujourd’hui. Les entreprises leaders sont celles qui encouragent une culture d’innovation, où la remise en question est non seulement acceptée, mais activement encouragée.

Exemple concret

Exemple de gestion de problème avec une entreprise mondialement connue

Pour mieux illustrer nos propos, nous allons prendre en exemple une célèbre entreprise qui produit des verres connus dans le monde entier. Ses produits sont reconnaissables grâce aux numéros gravés au fond de ses derniers.

Au contraire de nos croyances et jeux d’enfant, ces numéros n’indiquent pas notre âge. Ils sont là pour identifier la machine ayant permis de les fabriquer.

Ainsi, si un collaborateur du service contrôle qualité se rend compte que les verres marqués « 41 » présentent un défaut, il pourra en déduire que la machine « 41 » est défectueuse.

Dans une telle situation, deux choix sont alors possibles :

1. Réparer le verre défectueux

2. Réparer la machine

La deuxième réponse est sans l’ombre d’un doute la plus logique car elle évitera de réparer plusieurs verres. L’investissement serait à première vue plus important mais le retour sur investissement sera rapide.

Il existe cependant une troisième solution qui n’est pas identifiable au premier abord : elle consiste à analyser pourquoi la machine est défectueuse.

 

Se demander « Pourquoi ? », et encore « Pourquoi ? »

Cette question peut alors faire apparaitre un problème de maintenance régulière de la machine. Ce résultat peut alors signifier que les autres machines pourraient tomber en panne également dans un futur proche. Il faut alors se poser de nouveau la question « pourquoi » il y a eu ce défaut d’entretien.

La raison pourra alors être un problème de compétences du collaborateur qui n’a pas été suffisamment formé, ou bien alors un problème de procédure non adaptée, ou enfin un problème de planification…  C’est en cela qu’apparait la nécessité de chercher la cause du problème.

 

La difficulté est double avec des problèmes immatériels : outils stratégiques

L’exemple cité plus haut dans cet article est très parlant car il traite d’un problème physique, observable et rapidement corrigeable. Dans les entreprises du secteur tertiaire, les problèmes peuvent toucher des problèmes plus difficiles à identifier et donc à corriger.

Dès qu’un dysfonctionnement apparait, il est alors nécessaire de mener une analyse, plus communément aussi appelé un diagnostic. En cela le parallèle avec la médecine est très intéressant. A l’instar d’un médecin, les collaborateurs d’une entreprise peuvent utiliser plusieurs outils d’analyse ou concepts, listés ci-dessous :

  • La loi de Pareto qui dit que 20% des causes peuvent être à l’origine de 80% des défauts
  • L’AMDEC ou Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leurs Criticités : outil de qualité d’analyse préventive permettant d’identifier et de traiter les causes potentielles de défauts et de défaillance avant qu’ils ne surviennent
  • L’analyse des 5 « Pourquoi » qui consiste donc à se poser 5 fois la question « Pourquoi ? » pour remonter à la source d’un problème et trouver les solutions adaptées.
  • Le diagramme de causes à effets, aussi appelé Diagramme d’Ishikawa ou diagramme en arête de poisson, qui est un outil de résolution de problème d’entreprise.

 

L’un des outils les plus puissants

Le diagramme d’Ishikawa est sans doute l’un des plus connus du monde de l’entreprise tant il est puissant et facile à utiliser.

Il permet ainsi à l’utilisateur de représenter sous forme d’un schéma à plusieurs branches (en forme d’arêtes de poisson) les sources des causes possibles d’un problème qu’il positionne en bout de schéma.

Dans notre exemple de diagramme d’Ishikawa ci-dessus, nous vous présentons le cas d’un restaurateur fictif qui répertorie les causes possibles de sa baisse de chiffre d’affaires.

Le diagramme d’Ishikawa fait partie des outils indispensables que tout décideur devrait avoir dans sa boite à outils. Si vous ne le connaissez pas encore ou si vous ne savez pas comment l’utiliser, nous avons créé un guide pratique pour vous permettre de le prendre facilement en main.

Dans notre exemple de diagramme d’Ishikawa ci-dessus, nous vous présentons le cas d’un restaurateur fictif qui répertorie les causes possibles de sa baisse de chiffre d’affaires.

 

La gestion stratégique au service de l’excellence

Résoudre les problèmes à leur source nécessite une combinaison de vision à long terme, d’utilisation d’outils stratégiques, de mise en valeur des compétences humaines et d’adaptabilité. En adoptant cette approche, les entreprises peuvent non seulement résoudre les problèmes actuels, mais aussi se préparer à affronter les défis futurs avec confiance et efficacité. L’enseignement est essentiel pour garantir une méthode de résolution optimale.

Résumé

La boutique

guide-pratique

Retrouvez dans notre guide pratique tout ce qui vous permet de remonter à la source des problèmes.
Télécharger le PDF

4 points importants de l’article

  1. Importance de la compréhension
    Avant d’agir, il est crucial d’analyser et de comprendre la nature profonde d’un problème. Se précipiter pour résoudre un problème sans en comprendre l’origine peut entraîner des solutions temporaires ou inadaptées.
  2. Anticipation et vision proactive
    Les entreprises doivent adopter une vision à long terme, non seulement pour envisager leur croissance, mais aussi pour anticiper et éviter les obstacles potentiels. Cela nécessite une veille constante et l’adoption d’outils et de méthodes de résolution de problèmes efficaces.
  3. Formation et communication
    La formation continue des employés est essentielle pour assurer leur efficacité et réduire les erreurs. Parallèlement, une communication ouverte au sein de l’entreprise permet de détecter rapidement les problèmes et d’y apporter des solutions.
  4. Le diagramme d’Ishikawa, un outil puissant
    Le diagramme d’Ishikawa est sans doute l’un des plus connus du monde de l’entreprise tant il est puissant et facile à utiliser. Il fait partie des outils indispensables que tout décideur devrait avoir dans sa boite

Contactez-nous

Nous écrire

Suivez-nous sur Linkedin

Suivre

Téléchargez le Livre blanc :
" Les 7 ingrédients clés d'une stratégie d'entreprise gagnante "

Télécharger

Aller plus loin

Tous les articles sur cette thématique